Lundi 24 octobre : Santoña-Güemes (21 km)



Foison de poissons ...
Je quitte El Albergue sous un vent " de mil demonios ", comme disent les Espagnols. Décemment, ils ne peuvent pas décorner les boeufs ! Le chemin longe la ria de Santoña. En guise d'exercice matinal, les oiseaux marins bravent Eole. C'est marée basse : dans la vase, les coquillages tapissent les rochers. Pour sortir de la ville, je contourne des conserveries d'anchois. Une grosse canalisation déverse de l'eau dans la mer. J'ignore de quoi il s'agit. Mais des centaines de gros poissons y frétillent, sans doute en quête de nourriture ... Le temps est couvert. La température est très douce. Mon pull sera bientôt superflu !