Dimanche 6 novembre : Escamplero-Santa Eulalia de Doriga (22 km)



Coulemelles à la pelle ...
Il est neuf heures lorsque je quitte l'albergue. J'y laisse Peter qui a décidé de prendre le bus aujourd'hui. Il ne pleut pas, mais des nuages menaçants rôdent autour de moi. Je dois parcourir treize kilomètres avant d'atteindre la prochaine ville où je compte trouver une zone wifi. Plus loin, je passe devant une capilla de Fatima qui me rappelle, si besoin était, la destination finale de mon pèlerinage.
Dans un hameau, un gros berger allemand surgit d'une cour.Je sursaute et l'inquiétude s'installe en moi. Durant plusieurs centaines de mètres, il me suit de très près en aboyant.