Mardi 8 novembre : Bodenaya-Campiello (24 km)



En chemin vers Tieno
L'albergue où Peter et moi avons passé la nuit est tenue par Patrizia, une hospitalière italienne venue de Côme. Hier soir, dans une ambiance chaleureuse entretenue par un poêle à bois et quelques chansons internationales, nous avons vécu une soirée de partage et de grande convivialité. Ce matin, il ne fait que quatre degrés, mais le temps est au beau fixe. Le soleil, qui brille déjà de mille feux, va vite réchauffer l'atmosphère. Le panorama sur les montagnes est magnifique. A l'horizon, les sommets sont couverts de neige. Du givre tapisse le fond des vallons. Eté, automne, hiver : un concert de Vivaldi en accéléré ...