(la descente vers Bagni di Cetica ...)
                         
Des centaines de fraises mûres à souhait recouvrent les talus : plus qu'il n'en faut pour satisfaire ma gourmandise ... Je traverse le minuscule hameau de Bagni di Cetica vers midi et demie.
Ici, les châtaigniers commencent à peine à mettre leurs bogues.
Encore cinq kilomètres de descente avant d'arriver à destination. Les articulations de mes genoux et moi-même avons hâte de nous arrêter ... Me voilà revenu à hauteur des cigales !

Revenir à la table des matières                                        Revenir au dernier message