Eglise de la Tradition (1)




                         
Camblain-l'Abbé se trouve dans la région d'Arras. J'y suis chaleureusement et confortablement accueilli par la communauté de l'école Saint Jean-Baptiste de la Salle. Cet établissement scolaire est affilié à la Fraternité Sacerdotale de Saint-Pie-X.  Au cours du dîner, je discute avec tous les prêtres présents. Nous évoquons les spécificités de la Tradition. C'est décidé ! Je me lance : " Et votre position sur l'oecuménisme ? ". 
Mes interlocuteurs me répondent qu'à leurs yeux, l'oecuménisme est trop libéral, voire révolutionnaire : " il renverse l'ordre voulu par Dieu. L'unité du genre humain est une utopie. Sous couvert de la rechercher, cet œcuménisme-là disperse les brebis.  Il mène  les catholiques à l’« apostasie silencieuse », ce qui les conduit à se détacher de la pratique religieuse ". Les Traditionnalistes déclarent que jamais il ne pourront être en communion avec les promoteurs d’un tel œcuménisme qui tend à dissoudre l’Eglise catholique, c’est-à-dire le Christ en son Corps mystique, et qui détruit, prétendent-il, l’unité de la foi, vrai fondement de cette communion.
Avant mon départ, le Père Bosco, le prêtre qui m'a installé, m'offre une carte postale en noir et blanc :
elle représente une messe sous la Terreur pendant la Révolution Française.

Revenir à la table des matières                                        Revenir au dernier message