Plus au sud-ouest, la Porte de Sion permet d'accéder au quartier arménien.
              


De l'autre côté se trouvent le tombeau du Roi David, le Cénacle et la Dormition.
Des traces d'impacts de balles, encore visibles aujourd'hui, témoignent du conflit israélo-jordanien.



Plus loin, en continuant vers le nord, nous arrivons devant la Tour de David.
C'est une citadelle construite pour renforcer la défense de la vieille ville.



A proximité, la Porte de Jaffa est la seule qui s'ouvre du côté occidental.
Le patriarcat latin se situe juste à côté.



Partout, les remparts se dressent dans toute leur majesté ...

        Aller à la table des matières