Incendie criminel à Tabgha, sur le site de la Multiplication des pains
               
Lors de mon pèlerinage en Terre Sainte, fin avril 2015,  j'ai passé deux nuits au monastère bénédictin de Tabgha.
J'ai appris il y a quelques jours qu'une partie du site avait été détruite par un incendie criminel,
acte apparemment commis par des juifs fondamentalistes.

Voici une partie de l'aricle publié par Le Figaro à ce sujet :

" Le sanctuaire de Tabgha, haut lieu du christianisme catholique en Israël, a été touché par un incendie dans la nuit de mercredi à jeudi (17 au 18 juin 2015). La police israélienne soupçonne qu'il soit d'origine criminelle. Cette église, aussi appelée l'église de la multiplication des pains et des poissons car construite sur les rives du lac de Tibériade, en Galilée où d'après la Bible, Jésus aurait nourri cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons, a été endommagée mais les dégâts sont limités à deux pièces du complexe entourant le bâtiment.
Selon le père Matthias, de l'ordre des Bénédictins allemands qui administre le site de Tabgha, ces pièces ont été «totalement détruites». «L'église, Dieu merci, est en bon état. Nous sommes heureux que l'église n'ait rien eu» a-t-il rajouté. Deux personnes se trouvaient cependant dans l'enceinte du bâtiment au moment de l'incendie et ont été transférées à l'hôpital pour avoir inhalé de la fumée, a indiqué Micky Rosenfeld, le porte-parole de la police. "


       
Sur la photo ci-dessus (Ariel Schalit/AP), publiée par Le Figaro le 18 juin 2015, derrière la religieuse, on aperçoit l'arbre du cloître que j'avais moi-même photographié lors de mon séjour dans ce monastère, étant alors à mille lieues d'imaginer que les bâtiments situés dans mon dos seraient un jour la proie des flammes !
Cliquez sur la vignette ci-dessous :



        Revenir à la table des matières