(vitrail de l'église d'Amettes)
                         
En chemin, le "pèlerin de l'absolu" porte secours à tous ceux qui sont dans la détresse.
Il applique à la lettre la béatitude de la pauvreté. Souvent, il trouve même le moyen de partager son maigre superflu avec plus pauvre que lui, vivant son dénuement comme une nécessité, une exigence et une joie ...

Revenir à la table des matières                                        Revenir au dernier message